COVID-19

Les trois structures d’accueil à prestations élargies de notre Secteur fonctionnent selon leur calendrier d’ouverture habituel, mais avec un protocole sanitaire pour les familles et le personnel à respecter impérativement.

Cher Parents,

Nous vous indiquons ci-dessous les informations du dernier plan de protection du Service de santé de l’enfance et de la jeunesse, pour les structures d’accueil préscolaire (29.09.2020) :

Pour les jeunes enfants qui présentent des symptômes évocateurs de COVID-19, sans notion de contact étroit avec une personne symptomatique ou avec une personne de tout âge avec un test positif, la conduite à tenir diffère en fonction des symptômes présents et de l’état général de l’enfant :

a) Légers symptômes de refroidissement
–  rhume et/ou
–  mal de gorge et/ou
–  petite toux, toux persistante ou en amélioration
avec une température inférieure à 38.5° et un bon état général :

– L’enfant peut aller en structure d’accueil. On estime dans ce cas que le risque qu’il tombe malade du COVID-19 et le transmette est très faible.
– Si son état général se péjore, il est recommandé aux parents ou au représentant légal de contacter le médecin traitant de l’enfant.

b) Fièvre supérieure à 38.5° ou forte toux aiguë (récente) avec un bon état général :

– L’enfant reste à la maison.
– Si la fièvre et la toux s’améliorent nettement dans les 3 jours, sans autre symptôme, l’enfant retourne dans la structure d’accueil ou chez l’AFJ après 24 heures sans fièvre, si son état général le permet.
– Si la fièvre (>38.5°) ou la forte toux persistent 3 jours ou plus, avec un état général par ailleurs bon, les parents ou le représentant légal contactent le médecin traitant de l’enfant.
– Si l’enfant présente des symptômes supplémentaires compatibles avec le COVID-19 (gastro-intestinaux, maux de tête, douleurs aux membres, perte du goût ou de l’odorat), les parents ou le représentant légal contactent le médecin traitant de l’enfant.

c) Fièvre de plus de 38.5° ou forte toux aiguë (récente) avec un mauvais état général :

– L’enfant reste à la maison et ses parents ou son représentant légal contactent directement le médecin traitant de l’enfant.
Si lors de l’accueil un enfant développe de la fièvre supérieure à 38.5° (auriculaire ou rectale) ou une forte toux aiguë, les parents sont avertis et doivent venir le chercher au plus vite. L’enfant malade est placé à l’écart des autres enfants.

 

Test COVID-19

La décision d’effectuer ou non un test chez les jeunes enfants est prise uniquement par le médecin traitant en concertation avec les parents ou, dans certaines situations, par le service du médecin cantonal. Cette indication de test n’est ni de la responsabilité ni de la compétence de la structure d’accueil ou de l’AFJ.

Si un jeune enfant est testé sur décision du médecin, il reste à la maison jusqu’à ce que le résultat soit disponible.

Si le diagnostic de COVID-19 est confirmé, le service du médecin cantonal, qui est informé par les laboratoires et les médecins traitant, applique les mesures de santé publique adaptées à la situation (enquête d’entourage et mesures d’isolement et de quarantaine).

Si le résultat du test COVID-19 est négatif, l’enfant retourne en structure d’accueil ou chez l’AFJ après 24 heures sans fièvre, selon la décision du médecin traitant.

Si le médecin pose un autre diagnostic que le COVID-19, l’enfant retourne en structure d’accueil ou chez l’AFJ selon la décision du médecin traitant, si son état général le permet.

Si un jeune enfant a eu un contact étroit avec une personne de plus de 12 ans qui a des symptômes évocateurs de COVID-19, ou avec une personne de tout âge avec un test positif, en particulier dans la famille (ex. père, mère, parents, frère ou sœur), les parents ou le représentant légal contactent le médecin traitant.

SSEJ – Plan de protection SAPE/AFJ – version du 29.09.2020

Coronavirus: comment s’organiser avec des enfants à la maison ?


Cliquez sur le logo de
la Ville de Genève !